• Si j'étais Breton...

     

    Si j'étais Breton...

     Je peindrais moi aussi ma maison avec des couleurs qui pètent.

    Si j'étais Breton...

    J'aurais, comme ces deux pilotes, un bateau pour faire des courses sur la vase.

    Si j'étais Breton...

    Ceux-là sont déjà alignés, prêts pour le départ. 

    Si j'étais Breton...

    Je serais fier de profiter de paysages que même les Japonais viennent copier. 

    Si j'étais Breton...

    Je continuerais à construire des îles qui ne servent à rien.

    Si j'étais Breton...

               J'organiserais, comme eux, des fest-noz où tu peux danser avec              ton arrière-arrière grand-père mort depuis un bon moment.

    Si j'étais Breton...

          J'aurais un bateau pour promener les touristes et les faire profiter, l'été,                des brumisateurs installés en pleine mer par la région Bretagne.             Une belle initiative, ma foi.

    Si j'étais Breton...

    J'aimerais bien moi aussi faire du slalom entre les rochers. 

    Si j'étais Breton...

    Je sculpterais moi aussi des rochers pour faire décoller des avions miniatures depuis le sommet.

                                   Si j'étais Breton...   Si j'étais Breton...

    Je mettrais dehors les avions de chasse pour ne garder que les oiseaux de chasse. Moins bruyants. Ah ben oui, quand même... 

    Si j'étais Breton...

               J'arrêterais d'installer des agapanthes partout pour les remplacer par encore plus d'hortensias. En fait non, y'en a déjà trop.

    Si j'étais Breton...

    J'arrêterais de faciliter le travail des professionnels de la carte postale. 

    Si j'étais Breton...

    Je remettrais en cause le libre accès à l'intérieur des églises pour les mouettes et autres goélands. On voit bien que c'est pas l'évêque qui fait le ménage.

    Si j'étais Breton...

    Je mettrais fin à cette pratique honteuse qui consiste à balancer à la mer tous les           cailloux qui gênent dans les jardins. Ça se voit parce qu'y sont verts !             On me la fait pas à moi ! Et hop !

    Si j'étais Breton...

    J'obligerais les veaux marins à porter des tenues voyantes parce que là, franchement, c'est pas pour dire mais c'est n'importe quoi en termes de lisibilité de l'image.

    Si j'étais Breton...

    Je proposerais toujours plus de beaux jardins à parcourir.

     

    Bon tout ça c'est bien beau mais... je ne suis pas Breton. Alors on fait comment ? 

    Eh ben, on dit merci et que les vacances, c'était bien. 

     

    LES JARDINS BRETONS S'EXPOSENT ! 

    ICI ET BIENTÔT.

                          Mais non ! Pas tous les jardins, forcément !                        Y'en a, faut vraiment tout leur expliquer. 

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  • Brèves du Comptoir

    Oui, alors évidemment, pas vraiment étonnant que ledit Comptoir ne vous ait pas sauté aux yeux lors de vos précédentes visites sur ce blog. Son existence saisonnière ne tenant qu'à la présence éphémère de ces longs cierges plumeux appelés Liatris par les bipèdes qui les ont installés, il faut tomber pile dans la bonne fenêtre météo pour venir s'y rincer le gosier.

    Pour nous, c'est le "Comptoir de la Marine" et pis c'est tout.

    - De la Marine ?

    -Ben oui à cause du bassin connexe. Je sais, c'est un brin prétentieux mais moins douteux que "Bar de l'abri côtier" quoique...

     

    Brèves du Comptoir

    Pour ceux qui ne situent pas ou... qui ne sont que de passage dans la région,     c'est là.

     

    Brèves du Comptoir

    Là, c'est pendant Happy hour alors forcément toutes les pompes sont pas encore ouvertes mais 50% sur un nectar pareil, ça s'refuse pas. 

     

    Brèves du Comptoir

    Jambe de bois, un copain unijambiste. Faut pas se poser sur le museau d'un chat...

     

    Brèves du Comptoir

    Le bon plan ? Se dégotter une place en bas du comptoir. C'est là que les fleurs sont les plus fraîches.

     

    Brèves du Comptoir

    Un blaireau... Y'a plus rien à pomper là-haut mon gars ! 

     

    Brèves du Comptoir

    Avec Jambe de bois, une fois qu'on tient nos sièges, on bouge plus ! 

     

    Brèves du Comptoir

    Des fois, y'a vraiment n'importe qui qui s'pointe ! Beuh, une mouche ! 

     

    Brèves du Comptoir

    Nous, on est là tous les jours ! Ah ben non, pas 24 heures sur 24 quand même ! On fait l'ouverture vers 6 h 30 et pis on quitte vers midi pour aller casser une graine . On est de retour après la sieste vers 17 h et on reste jusqu'à la fermeture quand que y'a plus rien à siroter. Alors oui, on repart en taxi parce que les journées sont quand même rudes. 

     

    Brèves du Comptoir

    Pour les habitués, y'a aussi une petite salle derrière ousqu'on joue aux cartes. Des p'tits paris, trois fois rien mais on s'marre. Faut bien s'occuper, pas vrai ?

     

    Brèves du Comptoir

    Oui, y'a aussi un aut'e café dans l'coin mais on y va jamais. C'est pas bien fréquenté et pis, pour tout vous dire, les boissons sont trop sucrées et ça, c'est rédhibitoire comme y disent à la télé. 

     

    Il va de soit que nous laissons à l'auteur ( un papillon ! Si,si !) de ces paroles l'entière responsabilité des propos éthyliques incohérents tenus lors de cette chronique particulièrement lamentable et que le rédacteur de ce blog se désolidarise avec la couardise la plus assumée de ce contenu peu reluisant. S'il avait su, il aurait même pu rédiger une lettre anonyme pour dénoncer le volatile aviné.

    Je sais, c'est abject...

     

     


    8 commentaires
  • Humilité

    Le jardin n'est qu'une éternelle remise en question avec quelques fulgurances de beauté ( à saisir quand elles se présentent ! ), quelques désagréments ( plus ou moins définitifs dans leur expression ), des renoncements ( Le bouleau est-il un arbre adapté à notre région ? Pas sûr. ) et de nouveaux projets pour évacuer la déception des renoncements précédemment cités.

    120km/h dans les rafales, une orientation pas tout à fait habituelle et ce, pendant à peu près deux à trois jours, ça use, alors forcément, quelques-uns jettent l'éponge.

    H comme ...

    Bien fait d'étêter l'Eucalyptus. En voilà un qui aura plié mais pas plus.

     

    H comme ...

    Fragilisé par un insecte indélicat, notre convalescent a déclaré forfait. Dommage.

     

    H comme ...

    Pas du tout sûr qu'il se décide à relever le défi d'un redémarrage. Bilan à l'automne.

     

    H comme ...  H comme ...

    Silhouette à remodeler pour cause de coupe peu orthodoxe.

    Trop de pommes tue les pommes. Maxime à méditer. On apprend...

     

    H comme ...

    Bon, tout n'est quand même pas dans le même état. Ouf !

    H comme ...

    Et pour finir sur une bonne note, 

     

    Au mois de juillet, ni veste, ni corset.

    Rappel pour les étourdi(e)s

     

       


    12 commentaires
  • A quand la prochaine ?

    Prochaine quoi ? Période de chaleur un peu appuyée bien sûr. Qui nous contraint à l'ombre et fane nos jardins assoiffés. Bon, ici, c'est un peu récurrent et les plantes connaissent le cas de figure. Restent les perdreaux de l'année, tout frais plantés, qui cherchent rapidement un second souffle ( plutôt une paille d'ailleurs ) pour aller puiser l'eau salvatrice et réconfortante. Profitons donc de ce retour à des conditions météo moins lénifiantes pour refaire un tour au jardin. Et pas pour arroser cette fois-ci. 

    Toutenfoto le 9  Toutenfoto le 9

    Pour les fonds un peu similaires où les cardons assurent l'habillage

     

    Toutenfoto le 9

    Une rose, c'est costaud mais là, c'est quand même un peu trop pour beaucoup d'entre   celles qui vivent ici. Un spécimen qui fait de la résistance, ça s'applaudit.

     

    Toutenfoto le 9  Toutenfoto le 9

    Des pastels qui tiennent leur rang sans faillir. L'Albizia, élu arbre de l'été dans nos contrées.

     

    Toutenfoto le 9  Toutenfoto le 9

    De l'eau et de l'ombre. Pour faire plaisir à nos Hydrangea qui nous le rendent bien.

     

    Toutenfoto le 9

    Toutenfoto le 9

    Où il est prouvé que l'on peut réussir aussi bien les pieds dans l'eau que la tête dans les airs.

                     C'était la maxime sans aucun intérêt du jour. Dont acte.              Ce gars ne doute vraiment de rien !

     

    Toutenfoto le 9

    J'ai le nom de l'araignée. Christo qu'elle s'appelle. Bon...

     

    Toutenfoto le 9

    Toutenfoto le 9

    Pas trop de plans larges. Lumière en surcharge pondérale.

     

    Toutenfoto le 9

           Juste un quand même. Juste un quoi ? En fait, on dit juste un qui ? ( Vous avez                                échappé à "Monsieur et madame Quemmème ont un fils".)                              Ah ben, non, tiens. Vous n'y avez pas échappé. Ou alors y'a aussi ça. Justin... Planlarge.                                Là, on s'enlise carrément ! Stop !                                  Pour la jardinière contemplant son oeuvre.

     

    Toutenfoto le 9

    Résiste à tout.

     

    Toutenfoto le 9

    Presque...

     

    PASSEZ UNE BONNE FIN DE WEEK END EN LOUANT UNE CHAMBRE DANS UN RÉFRIGÉRATEUR.

    En cas d'impossibilité, achetez des glaçons. Ça devrait pouvoir donner le change. 

     

     

     

     

     

      

     


    8 commentaires
  • Blanc

    Comme le massif créé l'an dernier par Marielle et qui, cette année, commence à prendre bonne tournure. L'hiver a servi de juge de paix pour effectuer une sélection parmi les plantes qui étaient présentes lors de la première saison. D'autres sont venues les remplacer ou combler quelques trous. L'évolution continue en fonction des réussites et des échecs observés. 

    Saison 1

    Toutenfoto le 8

    Page blanche, enfin... noire

    Toutenfoto le 8

    Un piquet tous les mètres pour coller au plan papier qui a malencontreusement disparu. Ça, c'est ballot !

    Toutenfoto le 8

    Toutenfoto le 8

    Déjà en forme pour une première année malgré le grand sec de l'été

     

    Saison 2

    Toutenfoto le 8

    Toutenfoto le 8

    Toutenfoto le 8

    Les volumes sont mieux dessinés. La lecture des masses en est facilitée. 

     

    Toutenfoto le 8 Toutenfoto le 8

    Ces iris ensata ont un bouton bleu. Fort heureusement, ça ne dure pas parce que,sinon, c'était l'exclusion. Ben oui, c'est comme ça. Dura lex, sed lex. Bon, les insectes ne sont pas encore blancs mais nous ne désespérons pas. Ça va venir.

    Toutenfoto le 8

    Toutenfoto le 8

    Toutenfoto le 8

     

    Toutenfoto le 8

    Je tire mon chapeau à la jardinière en chef. Suis bien incapable de penser un truc aussi grand ( 16 m sur 4 ).

    Voilà, pour aujourd'hui, ...

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "that's all, folks"

     From Internet

     

     

     


    8 commentaires
  • Toutenfoto le 7

     

    Avertissement important !!! 

    En cas d'allergie aux couleurs un peu trop vives, n'hésitez pas à passer en mode noir et blanc sur votre écran. 

    Toutenfoto le 7

    La couleur et rien d'autre.

     

    Toutenfoto le 7  Toutenfoto le 7

    Plutôt pratique ce magnolia pour créer un cadre sans se casser la tête.

     

    Toutenfoto le 7  Toutenfoto le 7

    Sur ces images, tout se mange. Enfin, pour l'assiette, le verre et les couverts, demandez quand même la permission à la maîtresse de maison. 

     

    Toutenfoto le 7

    Toujours le magnolia mais cette fois l'Acer est blanc.

     

    Toutenfoto le 7  Toutenfoto le 7

    Si vous avez les yeux fragiles et que vous avez persisté ( malgré un avertissement sans équivoque) en mode couleur , munissez-vous dès à présent de vos lunettes de soleil. Ça va continuer à manquer d'un brin de légèreté dans les tons.

     

    Toutenfoto le 7

    Toutenfoto le 7  Toutenfoto le 7

     

    Ben non, il ne fait pas toujours beau. Ciel peu coopératif.

     

    Toutenfoto le 7 Toutenfoto le 7 Toutenfoto le 7

    Je sais que le orange, pour certains d'entre vous, c'est un peu too much mais ici, les pastels font vite fadasse sous le soleil d'où la nécessité de recourir à des tonalités disons,... moins tièdes.

     

    Toutenfoto le 7

    Toutenfoto le 7   Toutenfoto le 7

     

    Parce qu'un jardin, ce sont surtout des feuillages. Enfin, chez nous, c'est le cas.

     

     BONNE FIN DE WEEK END A TOUTES ET A TOUS

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  • Retour au Jardin de Lalande

    Répondant à la gentille invitation des propriétaires de ce très joli jardin qui, cerise sur le gâteau, a la bonne idée de ne se trouver qu'à quelques encablures de la maison, nous profitâmes d'une belle matinée d'avril pour aller y admirer la floraison des azalées et autres joyaux botaniques. 

     

    Retour au jardin Lalande

    Retour au jardin Lalande

    Le jardin, sans être résolument exotique, affirme quand même par certains aspects son caractère sudiste en intégrant harmonieusement des éléments  végétaux  que les frimas un peu trop rudes font capituler ailleurs. 

     

    Retour au jardin Lalande  Retour au jardin Lalande

    Retour au jardin Lalande

     

    Une glycine entreprenante, un rosier de Banks en pleine effervescence et un Fremontodendron de belle taille, magnifié par le ciel d'azur. 

     

    Retour au jardin Lalande Retour au jardin Lalande

    Asphodelus albus en entrée mais les azalées sont bien au rendez-vous.   Un régal pour les yeux. 

     

    Retour au jardin Lalande

    En association avec les glycines pour habiller d'une ombre légère une jolie pergola 

     

    Retour au jardin Lalande  Retour au jardin Lalande

    Les azalées surgissent ça et là pour éclabousser de lumière le jardin qui a retrouvé depuis peu de grandes taches de ciel bleu à la suite de l'abattage d'une parcelle de pins voisine. Nous y étions venus avant cette transformation et c'est en fait un jardin complètement nouveau que nous visitons. 

     

    Retour au jardin Lalande

    Retour au jardin Lalande

    Pour autant, le jardin a su préserver des espaces plus intimistes à l'ombre, celle-ci étant la bienvenue quand la chaleur vient s'installer dans nos contrées. 

     

    Retour au jardin Lalande

     

     

    Voilà, il ne vous reste plus qu'à venir vous aussi profiter de ce très bel endroit.

    Lors des "Rendez-vous aux jardins" les 2, 3 et 4 juin prochains mais aussi pendant la durée d'un séjour dans l'une des chambres d'hôtes de la belle maison basco-landaise. 

     

    BELLE JOURNÉE 

     

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique