• Jardin La Bonne Maison

    La Bonne Maison

    Si d'aventure vos pas vous mènent dans la bonne ville de Lyon, il serait bien dommage de ne pas faire un petit saut ou mieux, une grande visite, au jardin La Bonne Maison. De plus, celui-ci se trouve dans Lyon et son accès est assez simple lorsque l'on vient du centre-ville. 

    Une rue étroite y mène qui serpente sur la côte, en surplomb de la Saône qui déroule son ruban, 80 mètres plus bas. Une rue contre la colline ou plutôt un couloir qui se glisse entre les hauts murs austères des belles demeures bourgeoises et qui n'offre au promeneur que quelques rares échappées sur l'agglomération lyonnaise en contrebas. Une colline d'argile où de grands espaces de verdure se dorent au généreux soleil de printemps, en tout cas ce matin-là. 

    Nous sonnons donc au n°101 de la rue et nous pénétrons dans le jardin par une porte de métal. Une cour gravillonnée domine les massifs colorés de la Bonne Maison. Celle-ci est fermée à la pente par deux arbres ( des marronniers ? ) qui invitent le visiteur à s'approcher pour une plongée gourmande dans l’exubérance de la roseraie.   

          Jardin La Bonne Maison

     

    Parce qu'ici aussi, et pour paraphraser M. Bécaud, l'important c'est la rose et qu'elle est en pleine opération séduction en ce début du mois de mai.

    Partout où le regard se porte, ce ne sont que corolles épanouies, pompons délicats, solitaires discrètes ou bordées opulentes qui font ployer les branches sous le poids de leurs généreuses offrandes. Au gré des allées, sous les pergolas pavées et jusqu'au bord des bassins, petite ou grande, conquérante ou modeste, la reine des fleurs compose des tableaux où la délicatesse nacrée des unes le dispute à la grâce épanouie des autres.Des consœurs de beauté dont Circé l'enchanteresse n'aurait pas renié l'indéniable capacité d’envoûtement. Fragrances aussi, révélées par le soleil ardent qui inonde la côte et qui recouvrent le jardin d'un voile de senteurs délicates. Du Stéphane Bern dans le texte !  

         Jardin La Bonne MaisonT

        Crédit photo Marielle

    Un fouillis savamment ordonné dans lequel on se perd sans grande appréhension n'ayant que l'embarras du choix au moment de tourner la tête. 

         Jardin La Bonne Maison      Jardin La Bonne Maison  

         Crédits photos Marielle

    Pour faire bonne mesure, la maison donne l'exemple en disparaissant presque sous les assauts pacifiques de la végétation. Une bordure d'iris hauts en couleur réveille l'allée et offre son galon coloré à la partie basse du jardin.

           Jardin La Bonne Maison      Jardin La Bonne Maison

    J'ai parlé d'un jardin de roses et vous ne les voyez guère arriver. Bon, en voilà une qui dont j'ai oublié de noter le nom ( Ils sont pourtant bien étiquetés ces rosiers! ). Sur l'autre image, j'aime bien cette armée de topiaires même si son ordonnancement me déconcerte un peu parce qu'il ne semble pas ( ou alors je n'ai pas su le voir ) structurer un espace précis. Peut-être avez-vous su, mieux que moi, décrypter cet espace si vous avez visité le jardin. 

                                   Jardin La Bonne Maison     Felicia

     Un moschata au parfum ++. Et puis, ce rose un peu passé, une merveille à son emplacement légèrement  ombragé dans le jardin.

      Jardin La Bonne Maison   Jardin La Bonne Maison

     

    Ce rosier délicat, si je ne me suis pas égaré dans mes notes, c'est Francis E. Lester qui habille joliment le bord d'un bassin. Des branches graciles qui émergent de la végétation pour un effet très léger. La Bonne Maison, ce sont aussi des pivoines superbes dans l'ombre légère des grands arbres. Les tiges noires de celle-ci étaient particulièrement remarquables. 

        Jardin La Bonne Maison

     

     

        Jardin La Bonne Maison

     

     

    Mieux qu'un long discours, les pivoines dans leur élément. La lumière dans les branchages joue à créer des points de focalisation pour l’œil en révélant des nuances dans les corolles ou les feuillages des plantes. Comme à l'occasion d'une belle scène d'été à l'ombre d'une haute futaie à laquelle on aurait ajouté des floraisons printanières. 

        Jardin La Bonne Maison

     

    La lumière, plus que toute autre chose, révèle la structure de ce jardin et guide notre regard vers les coins moins fleuris mais tout aussi agréables à contempler. Une mise en scène très graphique des acers et la touche légère du rosier qui complète avec bonheur le tableau par un apport de couleur tout en discrétion.

        Jardin La Bonne Maison    

    Rosa Fimbriata. Une parmi d'autres merveilles à découvrir dans les allées. Et la jardinière me direz-vous ? Ce qui est étonnant avec Mme Masquelier, c'est cette déconcertante facilité avec laquelle elle vient vers vous sans ostentation pour vous souhaiter la bienvenue. Elle prend le temps de converser avec chaque visiteur au détour d'une allée, sur une pelouse. Là où elle se trouve dans le jardin en fait. Un accueil tout en simplicité et naturel qui cadre bien avec les sensations que procurent cet espace.

        Jardin La Bonne Maison 

    Rose Claire Jacquier. Parfaite sous le léger ombrage du haut du jardin où ses boutons apportent une note vanillée aux bouquets. Nous y croisons le professeur Calender, le président de l'association "Jardin Art et Soin" que certains membres du SOL connaissent bien et avec qui nous évoquons cette très belle initiative. Celle-ci mérite bien qu'on la rappelle et voici donc le lien qui vous permettra d'en savoir plus. Jardin Art et Soin

       Jardin La Bonne Maison 

    Voilà, c'est ici que se referme ce petit tour pas du tout exhaustif de ce superbe endroit. J'aurais pu vous abreuver d'encore plus d'images mais il est un moment où l'on arrête de jouer au Japonais. On range l'appareil et on profite du spectacle. Et puis, l'idée c'est de vous donner l'envie d'y aller, pas de vous en ôter le plaisir de la découverte.

        

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mai 2015 à 16:34

    Aaaargh ! C'est beaucoup trop court !!! On en redemande !

    Quel post ! Je me suis régalée, vraiment ! Et il faut absolument que j'y aille un jour.

    PS : Ca va te coûter cher en crédits photos ;)

    2
    lina
    Samedi 23 Mai 2015 à 23:00

    J'ai très envie d'y aller... les avis sont partagés sur cette 'Bonne Maison' et sa jardinière... à te lire, tout y paraît enchanteur... alors un jour , peut-être... j'aurai cette chance! sarcastic

     

    3
    Nathalie
    Mardi 26 Mai 2015 à 05:42

    Pari réussi! On reste un peu sur sa faim, et du coup on a grande envie d'aller contempler ces merveilles. J'adore ton style "Stéphane Bern", chacun de tes posts est un régal!

    4
    Mardi 26 Mai 2015 à 20:14

    C'est vrai, j'aurais pu faire plus long au risque de gâcher la marchandise peut-être. Malgré tout, les points de vue n'étaient pas toujours idéaux pour des photos, bémol accordé à Lina. J'ai parfois cherché un accord de végétaux       ( comme tu en as le secret Isabelle ) et ne l'ai pas trouvé ou pas su le trouver. Il est vrai que la recherche de ces angles de prise de vue nécessite du temps et une bonne connaissance du jardin, 2 choses que je n'avais pas. Le jardin ferme à 13 heures et on y resterait plus longtemps sans aucun problème. Une partie du jardin est aussi très rosiers, je veux dire un peu exclusivement, et là encore je nuance parce qu'enchanteur me parait un peu fort si on se réfère à l'ensemble de la visite. Pour autant, nous avons pris beaucoup de plaisir et nous n'hésitons pas à vous le conseiller. Mme Masquelier a été une hôtesse avenante même si elle devait partager son temps entre un nombre assez conséquent ( Pas pléthorique par chance ! ) de visiteurs. Le jardin bénéficiait ce jour-là des soins d'au moins trois jardiniers en plus de la jardinière mais sont-ils là à plein temps, je ne saurais dire. Les pauvres faisaient du désherbage sous un soleil bien présent et dans une terre déjà assez compactée. Pas top même sous l'ombrage relatif de grands rosiers.  

    Alors, afin que nous puissions confronter nos points de vue, allez-y quand vous le pourrez ( Il y a d'autres jardins très agréables dans la région pour agrémenter un voyage et puis, à Lyon, on mange plutôt bien! ) et dites-moi comme dirait... Isabelle.

    Isabelle, Marielle m'a naïvement cédé à titre gracieux ses droits sur les images signalées. La pôvre ! Si elle savait l'argent que je vais tirer de ce pactole. Je sais c'est pas glorieux.

     

    Belle soirée à toutes et merci de vos commentaires    

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :