• Jardin de Barges

    Chez Claudine et Michel: Le jardin de Barges

    Nous ne connaissions Claudine et Michel que par l'entremise du SOL et c'est son organisatrice, Isabelle, ( du SOL, l'organisatrice ! Y'en a vraiment qui ne suivent pas mais j'ai les noms... ) qui nous a transmis leur gentille invitation à venir leur faire une petite visite au jardin.

    Pour paraphraser Dutronc, Jacques de son prénom, " le plus difficile ce n'est pas de les rencontrer, le plus difficile c'est de les trouver sans s'égarer un peu, beaucoup..." Bon, le joli vallon en arrivant à Tournai ( Belgique-Hainaut ), on y arrive assez vite et là, on se sent très bon même si on a abusé de façon éhontée du radioguidage de GMaps. Mais bon, même GMaps semble perdre les pédales à partir de cet instant et point de jardin de Barges ! Alors, on fait quoi ? Eh bien, on descend de sa voiture et on demande. Bon, c'est un peu laborieux mais quelques essais plus tard, une dame sympathique finit par nous mettre sur la voie! Cette fois, c'est bon, on arrive. Allez je suis bon prince, je vous donne un indice. Vous devez absolument franchir la rivière. la preuve ? La voilà en images.

     

    Jardin de Barges

    Pas Rome mais finalement, au moins un chemin qui y mène et c'est bien suffisant. Une jolie plaque que les pois de senteur ont adopté sans hésiter. 

     

    Jardin de Barges

    L'entrée de la maison... et du jardin parce que, tout de suite, on entre dans le vif du sujet. Un accueil vitaminé avec ces couleurs qui font pendant à la jolie maison en briques du pays. Monarde pourpre, Sambucus Black Lace( je pense ), hémérocalles et le bonhomme de neige de l'hydrangea Annabelle qui vient apporter sa touche débonnaire.

     

    Jardin de Barges

    L'opulence de la végétation ne vous a pas échappé ni les tenues quelque peu couvertes de ces dames. Alors oui, nous sommes dans le Norrrd! ( Non, pas les tomates ou les oeufs, pas encore s'il vous plaît. ) En ces temps de disette d'eau, il vous faut savoir qu'il existe des contrées où ce liquide béni des jardiniers abonde. Si, je vous assure, ça existe alors forcément ça pousse mieux, plus fourni et c'est plus joli. Bref, un conseil, déménagez !      

    Bon, n'oubliez quand même pas de noter le joli rosier qui cascade depuis le sapin ni celui qui lui donne la réplique au pied de l'arbre. Ah oui, j'ai oublié de le dire, Claudine et Michel aiment les roses, beaucoup mais pas que... vous l'allez constater. Comme d'habitude, je n'ai pas retenu le nom des rosiers... je sais, c'est pas bien.

     

    Jardin de Barges  Jardin de Barges

    Pour récupérer les lettres, c'est comme au Mikado, interdiction de faire bouger les pois de senteur. Alors forcément , Michel et Claudine passent pas mal de temps à relever leur courrier. On n'a rien sans rien. Une alchémille survitaminée! Chez nous, la floraison est moitié moindre. La recette, la recette!

     

    Jardin de Barges  Jardin de Barges

    Des roses sans nom, c'est triste. Au secours, Claudine, Michel ! Bon, avec l'aide de nos deux jardiniers, je vais pouvoir mettre un nom sur ces fleurs. Donc, à gauche, Jasmina, un grimpant et à droite, Larissa. Il ne vous reste plus qu'à faire votre choix.  

     

    Jardin de Barges

    Hydrangea et Alcaea, c'est vrai que ça marche bien ensemble.

     

    Jardin de Barges

    Nous sommes passés à l'arrière de la maison et le plaisir des yeux continue sans faiblir. Les Dahlias qui assurent le spectacle devant le feuillage léger d'un grand fenouil (bronze ?). L'oiseau, lui, se balance au gré du vent mais jamais ne s'envole. A croire qu'il a trouvé une bonne adresse et ne souhaite pas aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. 

     

    Jardin de Barges

    Une terrasse, un petit talus et un cheminement au-dessus de celui-ci. Quelques arbres bordant le jardin sur le côté et en haut de la parcelle qui procurent une ombre bienvenue pour les plantes de sous-bois. L'ombre pour la terrasse ? Le parasol s'en charge très bien. C'est beau la pelouse, non ? Un rêve inaccessible pour les sudistes. 

     

    Jardin de Barges

    Ça, hmmm ! De la couleur, de la bonne humeur, de belles associations dans les formes de corolles, un étagement aux petits oignons. Que demande le peuple ? Rien si ce n'est la couleur des fleurs du rosier juste derrière l'Inula et celles des pavots qui, trop tard, sont maintenant occupés à la production de la grosse capsule. A l'arrière, un Miscanthus (?) apporte la légèreté de son feuillage et une belle hauteur qui augmentera encore lorsque les fleurs viendront. Peut-être un clin d’œil à Renée Boy-Faget et son jardin d'Entêoulet, peut-être ?

     

    Jardin de Barges

    Où l'on finit par comprendre que ce ne sont pas toujours les raretés en matière botanique qui plantent les décors les plus réussis. Marguerites, fougères, pulmonaires, dahlias et autres rosiers, ça se trouve même si certaines variétés ici présentées ont été soigneusement sélectionnées. Après, vient le temps de la composition et là, le jardinier fait appel à sa créativité pour créer un équilibre qui flattera l’œil. J'aime bien cette mise à l'honneur de fleurs qui ne viennent pas forcément de l'autre bout de la terre.

     

    Jardin de Barges  Jardin de Barges

    Quelques jolis objets pour attirer le regard et des Phlomis pour structurer. L'arrosoir du milieu, un vieux briscard des corvées d'eau coule ici une retraite heureuse, tout percé de partout qu'il est mais la pomme toujours gaillarde. Non, ce n'est pas une métaphore ... gaillarde comme certain(e)s se sont vite empressé(e)s de le penser. Ne niez pas, je vous ai vus tordre le nez.

     

    Jardin de Barges

    Une jolie fontaine qui tente de repousser, sans trop de succès, les assauts pacifiques d'une végétation généreuse.

     

    Jardin de Barges

    Jardin de Barges  Jardin de Barges

    Voilà, nous sommes montés d'un cran et, sous l'ombrage des arbres, des tables accueillent de nombreuses potées qui garnissent aussi nombre d'endroits ailleurs dans le jardin. Une bonne occupation quand il s'agit de tout arroser. Heureusement, ici... (Vous vous rappelez, les tomates et les œufs ... )

    On chemine ainsi dans ce bout de nature paisible en ayant le loisir d'observer sans effort tous ces végétaux placés à hauteur de main.

     

    Jardin de Barges

    Nouvel interlude dahlias toujours associés avec bonheur à d'autres vivaces ou annuelles.

     

    Jardin de Barges

    L'été, la structure du jardin apparaît un peu moins, rejointe par la végétation saisonnière mais elle n'en guide pas moins le regard sans que l'on ne s'en aperçoive vraiment. Des conifères qui apportent une note dorée fort agréable à l’œil. L'un de mes tableaux préférés chez Claudine et Michel.

    Voilà, le petit tour, non exhaustif loin s'en faut, est terminé. L'heure d'adresser un grand merci à nos deux jardiniers pour leur très grande gentillesse et leur accueil très très agréable. Un grand bravo aussi pour ces amoureux des plantes dont le talent n'a d'égal que la modestie avec laquelle ils parlent de leur carré de bonheur, un jardin merveilleusement entretenu ( Je devrais prendre des leçons. ) comme on le constate aisément sur les images. Vous pouvez retrouver Claudine, Michel et leurs tribulations jardinières ici. Alors, n'hésitez pas à leur faire un petit coucou.

     

                  En tout cas, nous, on leur fait...   DE GROSSES BISES.                    Bon, allez, à vous aussi, c'est d'accord.   

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

      

        

     

        


  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Août 2016 à 21:05

    Magnifique reportage ! A la hauteur de ce fabuleux jardin que j'adore.

      • Lundi 22 Août 2016 à 17:30

        Merci Isabelle pour les fleurs mais j'avoue qu'il n'y a pas grand-chose à faire quand les tableaux sont déjà bien composés. On cadre et on appuie sur le déclencheur. Un jardin que nous avons beaucoup aimé comme toujours pour deux raisons indissociables à nos yeux: sa beauté oui mais aussi ses jardiniers dont nous avons apprécié la grande gentillesse. Belle fin de vacances et bises à Bruno et à toi.   

    2
    Dimanche 21 Août 2016 à 22:03

    Bonsoir Laurent! Merci beaucoup pour ce magnifique article sur notre jardin! On a adoré!! Tu m'as fait bien rire avec notre petit coin perdu... Rassure-toi! Tu n'es pas le seul à t être égaré... D'autres amis jardiniers (qui habitent même à quelques kms) ont bien du chercher aussi...biggrin  J'espère que vous reviendrez nous faire une petite visite l'année prochaine! Bises à vous 2

      • Dimanche 21 Août 2016 à 22:18

        Voici les noms des 2 rosiers roses: le grimpant Jasmina (photo de gauche) et Larissa (à droite)

         

      • Lundi 22 Août 2016 à 17:35

        Pour la visite, ce sera avec grand plaisir et je profite de cette réponse pour vous réitérer l'invitation à venir poser vos petons dans notre jardin du sud, bien moins vert, bien moins abouti mais où vous êtes vraiment les bienvenus. Je suis content que cet article vous plaise parce qu'on a toujours peur de ne pas rendre l'esprit d'un lieu tel qu'il a patiemment été conçu par ses jardiniers. Belle soirée et bises du sud où la grosse chaleur nous pousse à l'ombre. 

    3
    Béatrice
    Lundi 22 Août 2016 à 18:08

    J'ai eu l'honneur et le plaisir de le visiter au moment où il n'y avait guère de fleurs puisque début avril mais j'ai bien vu le jardin très structuré. Vous avez eu la chance de le visiter en fleurs, il est vraiment magnifique et généreux, à l'image de ses propriétaires tellement chaleureux. Claudine connait son jardin sur le bout de ces doigts! Merci Laurent pour ce beau reportage

      • Lundi 22 Août 2016 à 18:42

        Je me souviens de ce que tu en avais dit à l'époque et c'est vrai que nous avons, nous aussi, passé un excellent moment chez eux. En fleurs, c'est vrai que cet endroit est un concentré de plaisir des sens. Merci de ton passage et belle soirée chez vous en Bretagne.

    4
    Lundi 22 Août 2016 à 18:12

    Ahhh toi aussi tu vas chercher la fraîcheur du Nord Laurent ... très beau reportage du jardin de nos amis communs ...eux viennent bientôt chercher la chaleur du Sud-Ouest ...(quoique en ce moment , ils doivent fondre avec les 28 °C que la météo leur promet les jours prochains)  ... Tiens je rentre de tondre  , un petit vent rend la journée supportable ... ben oui on ne se plaint plus ;) ... J'aime aussi beaucoup l'élancement de l'if  avec la rondeur du buis (semble t-il ...) ce jardin est bien foisonnant , je suis avec plaisir les publications de l'évolution du jardin , la nouvelle cabane et tout et tout sur leur page fb  ... au passage je les embrasse virtuellement avant de le faire en vrai ... bises à vous deux aussi ;)

      • Lundi 22 Août 2016 à 18:52

        Je sais qu'ils doivent passer te rendre visite et j'espère bien qu'ils pousseront jusqu'à la côte pour venir nous faire un brin de causette aussi. Ici, on passe un peu la barre des 30°C comme chez toi je suppose et je viens de tondre une moquette beige un peu mitée aux entournures où seules les tiges de pissenlits osaient monter le bout du nez. Peut-être un buis tu as raison ou un if doré ? La fraîcheur du Nord oui mais, après tout, pour un Haut-normand comme moi, c'est juste la région au-dessus. J'ai lu aussi avec attention ton article sur le Mesnil Gaillard. Superbe et ça, c'est en Normandie, je reconnais. Eh oui, l'herbe est verte... Est-ce que le jardin se visite? En tout cas, chapeau bas aux jardiniers. J'adore. Belle soirée au frais même très relatif.

    5
    Emmanuelle
    Lundi 22 Août 2016 à 21:53

    Je le voyais foisonnant le jardin de Claudine et Michel de part le blog mais là c'est l'explosion   je le découvre d'une autre façon et je vous remercie pour le reportage et vos légendes toujours un régal votre humour .

    Merci pour votre partage et belle soirée à vous

      • Jeudi 25 Août 2016 à 17:20

        Foisonnant, c'est exactement ça mais toujours sans ostentation. Un vrai jardin dans lequel on se sent bien. Belle soirée 

    6
    Mardi 23 Août 2016 à 05:53

    Je crois que je vais aller remercier notre GPS de nous avoir conduits au Jardin de Barges du premier coup ! C'est très plaisant de revoir ce jardin au travers d'autres yeux. Une bien belle ballade, un ton léger, merci Laurent pour cet article.

    Régine et Emmanuel

      • Jeudi 25 Août 2016 à 17:24

        Saint GPS, merci ! Bon, nous n'avons pas dû invoquer le bon. Merci de votre passage et puis, c'est vrai qu'un jardin vu par d'autres yeux, ce sont de nouvelles découvertes, un regard qui cherche autre chose. En fait, nous visitons un jardin en y cherchant tous quelque chose de différent pourvu que celui-ci comble certaines de nos attentes. Belle soirée

    7
    Mardi 23 Août 2016 à 22:15

    Toujours aussi agréable de te lire Laurent. Le jardin des Barges est l'un de mes jardins préférés. Claudine et Michel ont beaucoup de goût et sont de talentueux jardiniers. Grand merci pour ce petit tour deleur jardin.

      • Jeudi 25 Août 2016 à 17:26

        Merci de ton passage. C'est vrai que c'est un endroit où l'on se sent bien. Et puis, talentueux oui et, en plus, extrêmement accueillants, ce qui ne gâte rien. Belle soirée 

    8
    Jeudi 25 Août 2016 à 08:32
    Marie-Claude

    Quel superbe reportage sur le jardin de Barges que je ne connais pas mais je rencontre la charmante Claudine, régulièrement lors de la fête des plantes de Celles...

    J'ai adoré ta façon de le raconter, du très beau texte !!!

    MC

      • Jeudi 25 Août 2016 à 17:29

        Facile de raconter quand il a tant de matière à utiliser. Maintenant, reste à faire un petit détour par chez eux pour aller goûter aux plaisirs de ce jardin pour de vrai. C'est encore bien mieux que sur cette page. belle soirée. 

    9
    Jeudi 25 Août 2016 à 10:57

    Un grand merci pour ce reportage foisonnant, verdoyant et bien rafraichissant en ce jour de canicule....A bien y regarder, je commence à soupçonner nos amis du grand nord de détourner nos ressources aquifères pour irriguer, ni vus ni connus, leurs jardins !! Et y'aurait aussi détournement de nuages que je ne serais pas surprise ! Ma Picardie du sud est sous le cagnard et meurt de soif depuis début juillet...Mais bon, si c'est pour voir d'aussi belles choses, c'est sans rancune :)

    Des bises à tous.

      • Jeudi 25 Août 2016 à 17:41

        Je préfère ne pas penser non plus à toute cette eau qui semble se perdre au-dessus de la Belgique. Enfin, se perdre, non parce que c'est vert et bien vert. Mais bon, tout compte fait, c'est mieux comme ça parce que visiter des jardins où la paille fait le tapis, pas trop d’intérêt, on a ça en stock ici . Comme dans ta Picardie, le bleu semble indétrônable dans le ciel et la grosse chaleur nous chausse de plomb. Ça en devient même vaguement monotone depuis le temps que ça dure. Faire le dos rond oui mais je commence à me demander si le redressement attendu viendra avant le gros lumbago qui me fera goûter d'encore plus près aux senteurs de foin. Belle soirée... au frais.

    10
    Mardi 30 Août 2016 à 07:46
    Marie

    Ah ! Laurent ! Comme j'ai aimé parcourir à nouveau le beau jardin de Claudine et Michel, guidée par ta prose si savoureuse (Et je ne parle pas de l'arrosoir ! Non mais! Que vas-tu imaginer là !!!) et plongée dans tes photos ! Ce sont des personnes tellement discrètes et au coeur GRAND COMME ÇA, qui accueillent à bras et à coeur grand ouvert dans une simplicité qui me touche à chaque fois que je les rencontre ! Tu as trouvé le mot juste : leur jardin est de ceux où l'on se sent bien. Ni ostentatoire, sans excès d'aucune sorte, juste beau, accueillant, généreux, comme ses jardiniers ! 

    Vous avez donc tâté du climat belge et avez constaté les effets bénéfiques des largesses de la pluie... Bon, en ce moment, nos jardins souffrent aussi. Une semaine à 35 degrés sous un soleil dardant, après deux longs mois de pluie et 16 degrés de moyenne, les  végétaux apprécient moyennement ! Mais rien de comparable entre notre grand Nord et votre grand Sud, j'imagine ! Si vos pas vous ramènent en Belgique, une fois (!), vous êtes les bienvenus à la maison et au jardin qui va avec ! C'est plus au sud que chez Michel et Claudine, mais ne vous faites pas d'illusions : en Belgique, plus on va vers le Sud, plus la température fléchit ! Merci et grosses bises à vous deux !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :