• Grande marée

    GRANDE marée

    118, 115 des gros coefficients qui ont rempli les avant-ports jusqu'à la gueule mais ici, peu ou pas de débordement. La météo a été assez clémente et le déferlement attendu n'a pas eu lieu. Ceux qui font commerce du catastrophisme en auront été pour leurs frais. 

    Grande marée

    Alors oui, la dune a encore souffert et il faudra ramener une partie du sable qui s'est enfui avec la marée. L'été, de là où se trouve le chien, on descend en pente douce vers la plage puis, après une marche, on est à pied d’œuvre pour aller batifoler dans l'océan. L'épi du premier plan est habituellement presque entièrement recouvert. Il y a comme un manque. La région a parlé d'un plan de sauvegarde de la dune. Ce serait vraiment une bonne chose. 

    Grande marée

    Des grains au loin mais celui qui s'annonce nous passera à côté. Les tags c'est pour rappeler qu'ici, on surfe. Culture du coin qui en vaut bien une autre. Actuellement, la grande lessiveuse décourage même les plus téméraires. Gros rouleaux mais ça part dans toutes les directions et remonter jusqu'à la vague serait un effort trop conséquent pour qu'il en vaille la peine. Ceux qui s'y essaient se font tracter quand les conditions sont réunies. 

              Grande marée       Grande marée

    Eux, finalement, sont bien plus résistants que nous puisqu'ils ne semblent pas plus que ça incommodés par les conditions météorologiques. En plus, à cette époque de l'année, pas besoin de partager la zone de garde-manger avec les bipèdes de tout poil qui viennent faire trempette avec leur drôle de costume coloré. 

    Grande marée

    L'hiver, la plage est un espace trop grand dans lequel on se noie jusqu'à ne plus être qu'un détail insignifiant dans le paysage. Notre vraie place finalement.  

     

    Bon. Pour être honnête, l'an dernier les grandes marées, c'était ça. 

              Grande marée     Grande marée

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Février 2015 à 21:09
    Sylvaine

    C'est magnifique même sans mer déchaînée :)

    Les tempêtes de l'hiver dernier ont endommagé toutes les côtes et accentué l'érosion.

    Bonne soirée

     

    2
    Mercredi 25 Février 2015 à 19:04

    L'hiver, la mer redevient un espace (presque) vierge le long de laquelle une promenade permet de se vider la tête et recharger les batteries. Pour l'érosion, la noria des camions a commencé. Et si, en mars, les dégâts sont les mêmes, il faudra recommencer... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :