•  

    Couleurs Paris couleurs

     Depuis 1956, ce ballon arpente les rues de Paris. Là, il fait une pause buvette. On le comprend.

     Couleurs Paris couleurs

     Ce qui est réclamé comme nécessaire. Nécessité fait-elle loi ? Doit-on en conclure que l'oie devient, par ce truchement, indispensable ?        Ce que l'on réclame d'autrui. Doit-on réclamer d'autrui ce que l'on n'ose quémander aux cochons ? 

    Bien des questions sur lesquelles il semble hasardeux d'avancer quelque réponse que ce soit. 

    Couleurs Paris couleurs

     Doun's, Lila, Assia et Mow(Di)Gu font le mur. Auront-ils réussi leur coup avant le prochain ravalement ? 

     Couleurs Paris couleurs

    Collant rouge, salle de bains et hamburger. Tout ça pour boucher la vue à un brave tigre qui n'avait rien demandé. Le monde est injuste.

    Couleurs Paris couleurs

     

    Couleurs Paris couleurs

    Un détail cloche dans cette histoire en deux images. A moins que ... 

     Couleurs Paris couleurs

     Vlad was there. Se peut-il qu'il ait un jour croisé la route de Steve ? Were they friends ? Nobody knows. 

    Couleurs Paris couleurs

     Le bateau s'appelle peut-être Steve. Dans ce cas, Vlad est-il le capitaine de cette péniche ? Il ne s'est pas arrêté pour me laisser le temps de vérifier cette hypothèse. Une autre fois peut-être...

       Couleurs Paris couleurs     

    Dans la vraie vie, les mannequins fanent-elles aussi vite que les affiches sur lesquelles elles s'exposent ? Je ne le leur souhaite pas.   

    Couleurs Paris couleurs

     Perplexité

    Couleurs Paris couleurs

     Mickey Mouse met les pieds dans le plat. There are _______ fonts which haven't ? been made ...   Gimme a clue !

    Couleurs Paris couleurs

     Une pause ? 

     


    1 commentaire
  •  

    Lumières

    Miroir aux alouettes ?   Peut-être bien mais après tout qu'importe ? 

    Lumières

    Chez Punch, je ne sais pas trop ce que l'on vend. En tout cas, mieux vaut éviter d'avoir une envie pressante.  

    Lumières

    Particularité hivernale des arbres du Boulevard Haussmann. Hanami nocturne. Only for connoisseurs.  

    Lumières

     L'éléphant trompeur est catastrophé. Une dame bien intentionnée est en train de téléphoner ( de façon anonyme) aux autorités pour le dénoncer . Elle n'a pas pu admettre que tout cela ne soit que pure fantaisie. Que va-t-il advenir de l’éléphant bleu ? Sera-t-il expulsé au motif qu'il se joue de la population venue assister à ses turpitudes ? La dame sera-t-elle décorée pour service rendu à la nation reconnaissante ? Un hashtag Savetheblueelephant aura-t-il raison de cette machiavélique machination ? Autant de questions qui aujourd'hui encore restent sans réponse et c'est bien dommage.    

    Lumières

     Reflets d'opulence

       Lumières 

     Il ne semble pas que l'on puisse accéder à ce canapé. D'ailleurs, on y serait comme en vitrine, exposé... 

      Lumières 

     Je m'interroge sur la fonction de ces "bols" sur pied. Cendriers, rince-doigts ou gamelles pour chiens bodybuildés ? Vos suggestions sont les bienvenues.

    Lumières

     Vous remarquerez que même les lumières trahissent l'environnement social qu'elles éclairent. Il n'y a finalement que le soleil pour permettre à tous de jouir des mêmes prérogatives de beauté lumineuse... 

    Lumières

    Yatoo. Je n'ai pas vérifié mais c'est possible... De toute façon, un brin d'autosatisfaction ne nuit pas à la santé. 


    votre commentaire
  •  

    Ouverture

    Un nouvel établissement de bouche a ouvert récemment ses portes dans notre jardin. La rédaction a décidé d'aller à la rencontre des clients mais plutôt que de les importuner pendant leurs agapes de ce début d'année, nous avons choisi de laisser discrètement traîner nos                                               micros à proximité des tables afin de recueillir leurs impressions.                                                 Morceaux choisis. C'est parti mon kiki ! 

    Ouverture

                                                     Garçon ?

                                                   - Oui, Monsieur ?

                                                   - Etes-vous sûr de m'avoir apporté un roulé de sésame et sa galantine de millet ?

                                                   - Tout à fait, Monsieur.

                                                   - Oui, parce que là, je m'interroge. Cette coque, ce n'est pas un roulé, n'est-ce pas ? 

                                                   - Non, non, en effet ( Le garçon sourit. ). Il s'agit d'une très fine coque de tournesol broyé liée à la sève                                                     d'euphorbe qui enrobe votre roulé, Monsieur. 

                                                   - Ah, je vois, je vois. Étonnant !

                                                   - Bon appétit, Monsieur.  

    Ouverture

     Non, ça c'est une branche, mon chéri. Ça ne se mange pas. Je sais, oui. A la maison, Maman trie tes boulettes mais tu dois comprendre                qu'au restaurant, c'est à toi de le faire tout seul. Allez, essaie un peu de te débrouiller. Ça n'est pas bien compliqué.                        ( Les gosses, j'vous jure. Faut tout leur faire ! ) 

    Ouverture

     Waoh! La taille des boulettes ! Oui, finalement, j'ai peut-être vu un peu grand. Après tout, on verra bien. Bon, je commence par laquelle ?    Caramel beurre salé ou praliné noisettes ?  

    Ouverture

                            Comprenez-moi bien. Votre devis nous intéresse beaucoup mais les sommes engagées sont importantes et tous nos                                  investisseurs n'ont pas encore pris leur décision. Je ne peux donc pas à l'heure actuelle vous donner une réponse ferme                            et programmer une signature de contrat tant que le financement ne sera pas totalement bouclé. 

                          - Je comprends fort bien mais il se trouve d'autres acheteurs potentiels se sont manifestés et qu'ils sont assez pressés                                  d'obtenir une réponse. J'ajoute par ailleurs que leur plan de financement est quasiment bouclé. Je tenais à vous le faire                              savoir puisque vous êtes depuis longtemps l'un de nos meilleurs clients et qu'il serait fâcheux qu'une telle affaire vous                                passe sous le nez pour un bête retard de bouclage. 

                         - Je vous remercie de cette marque de confiance qui honore votre entreprise et vous-même qui la représentez. 

                         - Merci. Alors que disions-nous ? Dix mille boulettes de gras et cinq cents kilogrammes de graines en vrac. C'est bien ça ?

                         - Tout à fait. 

    Ouverture

     Et voilà ! Ils ont encore oublié la petite touche finale avec les brins de sauge. C'est pourtant pas compliqué... Nan, mais de nos jours, si tu ne vérifies pas toutes les assiettes une par une, tu peux être sûr que ça va foirer quelque part. Épuisant ! 

    Ouverture

    Ah oui ! Ça c'est beau ! Un montage aux petits oignons, c'est le cas de le dire. Les couches sont régulières, les couleurs appétissantes.                       Excellent ! Et le fumet, j'en parle même pas ! Ah, mais j'avais pas vu ! Ils ont même pensé à la fève. Chapeau bas !                Du grand art, vraiment !

    Ouverture 

                                         Retourne-toi discrètement. Tu vois le gars en smoking noir ?

                                 - Le bec jaune sur la droite ?                                                                                                         

                                 - Oui, c'est ça.

                                 - Eh bien, figure-toi que le gars vient de se moucher dans ses plumes !

                                 - Non ! Tu plaisantes ?!

                                 - Pas du tout, je t'assure ! Et même que ce n'est pas la première fois qu'il le fait. Sa femme ne sait plus où se mettre. 

                                 - Y'a vraiment de ces goujats ! Et ici, en plus ! 

                                 - C'est sûr qu'on pourrait s'attendre à une clientèle un peu plus distinguée dans ce genre d'établissement. 

                                 - Oh, tu sais, de nos jours, je m'attends à tout ! 

                                 - Oui, c'est certain mais tout de même !

                                 - Oui, tout de même !

     

    Etonnant, non ?

     


    6 commentaires
  •  

     Quand les gouttes sont trop nombreuses, le fleuve déborde comme le vase ou la coupe. Inéluctable mécanique des fluides.

     

     

     

            

    Le pont y a même perdu ses couleurs.  

    Des barthes au bord de la crise de nerfs

     Pas une rizière, non.

     

    Traversée compromise 


    10 commentaires
  •  

    Jardin Ephrussi De Rothschild

    Pour ne pas perdre un-e éventuel-le lecteur-trice ( agaçant-e cette écriture inclusive ) , il est sûrement bon de signaler en préambule que nous n'avons pas visité ce jardin la semaine dernière mais à la Toussaint. Oui, je suis un peu en retard...  En tout cas, il y avait un vent à décorner les boeufs même si je n'ai pas pu vérifier la chose en direct. Va falloir me croire sur parole parce que je n'ai pas trouvé de boeuf disponible pour tenter l'expérience. Rupture de stock sans doute à cause d'une demande accrue ce jour-là. D'autres expérimentateurs ayant été plus prévoyants que moi ! Tant pis, je ferai mieux la prochaine fois. 

    Jardin Ephrussi De Rothschild

    Sur le côté Est, trop de vent. Cette partie du jardin était donc fermée. 

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

    Ah ben, là oui, c'est plus calme voire même très abrité. Juste sous la maison. Jolie demeure la maison, soit dit en passant. Parce que oui ça se visite en même temps que le jardin. On y retrouve les fastes de la Belle Epoque. Celle des gants blancs, des belles limousines, des personnages excentriques et fortunés. Nostalgie ? Pas forcément parce que cette époque dispendieuse ne concernait qu'un tout petit monde de privilégiés dont je ne crois pas faire partie. 

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

                              Jardin Ephrussi De Rothschild   Jardin Ephrussi De Rothschild   Jardin Ephrussi De Rothschild

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

              Jardin Ephrussi De Rothschild    Jardin Ephrussi De Rothschild

     Côté Ouest. Jardin plus sec de succulentes. On aime ou pas mais les échappées sur la Rade de Villefranche valent le détour. 

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

    Un peu plus formel. Un jardin plus italien, méditerranéen en tout cas.  

    Jardin Ephrussi De Rothschild

     

    Jardin Ephrussi De Rothschild

    Japonais. Oui, le jardin. Ne cherchez pas de ressortissants nippons habilement dissimulés dans la verdure. Non, dans le gravier non plus.   

    Jardin Ephrussi De Rothschild

        Un décor d'arrière-saison c'est vrai mais on y déambule au calme, bien mieux que dans l'agitation estivale ou de la fin du printemps. 

    Et puis... parce c'est de circonstance, toute l'équipe de ce blog ( c'est à dire moi... en fait ! ) se joint à moi ( facile du coup ) pour vous souhaiter à toutes et à tous

    Une très belle année 2020.

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Novembre

     Le plomb a remplacé l'azur. Dans le paysage, la rouille et la boue gagnent du terrain. Pas d'erreur, ça sent l'automne.

    Novembre

    La route luit dans la lumière rasante d'un soleil qui a bien du mal à ne pas se vautrer dans les champs moissonnés.  

    Novembre 

    Pas sûr qu'un automobiliste se risque à lire les informations du panneau lumineux. 11°C ce jour-là. 

                              Novembre   Novembre   Novembre

     La 3ème image me rappelle les inclusions dans la résine que nous faisions à l'école primaire. C'était pas facile à réaliser et cette transparence opaque est bien la même que celle de mes souvenirs en culottes courtes.

    Novembre

      

    Novembre

    Hakonechloa. Plaisant à l'oeil en toutes saisons.   

    Novembre

    Hosta au boute du boute. 

    Novembre

    Trempés dans la cendre puis fixés à la laque.  

    Novembre

     Stephanandra Tanakae

    Novembre

     J'adore ce jaune. Georges ajoute:" What else ?"  Moi non.   

    Novembre

     abricotier en lévitation

    Novembre

     Ceci est bien une remorque. Vous ne rêvez pas. 

    Novembre

    Cotinus Grace. Oui comme la dame de Monaco mais en végétal.   

    Novembre

    1, 2, 3, 4, 5, .... 101,102, 103, 104, ... 1253, 1254, 1255, 1256, ... Si quelqu'un veut prendre le relais, je cède ma place avec plaisir. 

     

    BON VENT !

     

     

          


    8 commentaires
  •  

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs ! 

     

                 Et c'est en couleurs !     Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

                              Et c'est en couleurs !     Et c'est en couleurs !   Et c'est en couleurs !

                                   Tout cela me laisse sans voix. Je vous laisse imaginer les chants d'oiseaux ( quelques-uns )                                     et le bruit des gouttes ( beaucoup plus présent, lui ) . 

    Et c'est en couleurs ! 

     

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

                                        Et c'est en couleurs !    Et c'est en couleurs !              Et c'est en couleurs !    

                                        Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

    Et c'est en couleurs !

     

     

    BELLE SEMAINE A TOUTES ET A TOUS

     

     

          

     

     


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires