• Venise : En vert et contre tout

    Venise : En vert et contre tout

    Je ne vais pas vous raconter mes vacances. Oui, elles se sont merveilleusement bien passées mais ça n'a pas vraiment d'intérêt dans le cadre d'un blog jardin. Non, j'ai plutôt essayé de recenser les substituts ( Non, non ! Pas de produits interdits ni autres dérivatifs prohibés. Que du naturel ou presque. ) propres à combler les Greenaholics de tout poil, Venise n'étant pas à proprement parler l'endroit rêvé pour penser jardins ( Il en existe quand même quelques-uns. Cf.fin d'article ).

     

     

    Venise : En vert et contre tout

     

    Parce que Venise, avant tout dans l'imaginaire collectif, ça doit ressembler à ça. Bon, pas de souci, ça se trouve et même en quantité largement suffisante. Mais le vert, dans tout ça, il est où ? me direz-vous.

    Je me suis renseigné. Alors en rayon, on a ça :

     

    Venise : En vert et contre tout

     

     

    Venise : En vert et contre tout

     

     

    Venise : En vert et contre tout

    Jardins cachés de la Venise des Vénitiens. Ceux qu'on ne visite pas. 

     

    Venise : En vert et contre tout

     Perdez-vous dans Venise. Il en existe de moins secrets et vous les rencontrerez quand vous ne les attendrez plus. 

     

    Venise : En vert et contre tout

     

     

      Venise : En vert et contre tout   Venise : En vert et contre tout

     

    Venise : En vert et contre tout

         Le vert public concédé aux touristes et à la population par la Sérénissime.     On rêve devant un alignement d'acacias (?), un moutonnement végétal vers San Giorgio Maggiore, une margelle de puits ou deux grands arbres pour ombrer une place tranquille du Sestiere de Cannaregio. 

     

    Venise : En vert et contre tout

    Dédicace spéciale pour Isabelle et Bruno à l'occasion de la sortie du nouvel opus d'Isabelle. C'est par .

     

      Venise : En vert et contre tout Venise : En vert et contre tout Venise : En vert et contre tout

    Venise : En vert et contre tout

    Vous pouvez aussi essayer les musées mais forcément, on est dans l'interprétation. 

     

    Venise : En vert et contre tout

    Un patio de verdure à la Collezione Peggy Guggenheim 

     

    Venise : En vert et contre tout

     

    Venise : En vert et contre tout

     

    Venise : En vert et contre tout

    L'achat "d'artisanat" local pourrait être un dérivatif acceptable mais il semblerait que l'aspect financier de ce genre de transaction soit suffisamment dissuasif pour que l'on passe son chemin en quête d'autres joyaux plus accessibles.

     

    Venise : En vert et contre tout

    Besoin de changer l'air ? Faites un saut à Burano pour reprendre des couleurs. Un petit air de Jardin Majorelle.

     

    Venise : En vert et contre tout

    Quand une injection massive de vert s'impose, préférez Torcello. Il y a quand même une très belle église sur l'île. Ben oui, c'est quand même Venise. On peut aussi y déjeuner dans un cadre champêtre loin de l'agitation vénitienne. 

     

    Venise : En vert et contre tout

    En dernier ressort, on a aussi ça. Un peu kitsch, non ? Mais quand on aime, ...

     

    Venise : En vert et contre tout

    Et puis, même si vous n'avez pas votre compte de vert, dites-vous que vous êtes à Venise, un des seuls endroits au monde où l'on fait des photos de mode à 6 heures du matin pendant que les Vénitiens profitent encore du calme matinal pour faire leur jogging avant qu'un flot ininterrompu de touristes ne déferle sur la Piazza San Marco jusqu'au soir. 

     

    Alors, et pour finir, je vous souhaite à toutes et à tous de faire...

    DE TRÈS BEAUX VOYAGES.

     

    PS: Vous trouverez plein d'infos sur Venise( les jardins entre autres ) sur ce site.

     

     

     

       

     

        


  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Avril à 21:13
    Nous y sommes allés au mois Février et une partie de moi est encore la bas...
      • Lundi 1er Mai à 14:48

        Je crois bien que tout le monde y laisse un peu, et pour des raisons bien personnelles à chaque fois, un peu de lui ou d'elle. L'envie aussi d'y revenir un jour que l'on espère pas trop lointain. Belle journée

    2
    Dimanche 30 Avril à 21:33

    Voila qui me rappelle d'excellents souvenirs, bon cela dit au mois de Novembre il y avait beaucoup d'eau sur la place à ce moment là et heureusement pas d'énormes bateaux de croisière pour polluer ce lieu incontournable, la chance

    J'ai beaucoup aimé la gentillesse des Vénitiens et la beauté de la lagune au petit matin lorsque la brume enveloppe encore cette cité historique

    Bon retour chez toi ;()

      • Lundi 1er Mai à 14:53

        Pas de brume mais un temps très agréable et une foule encore raisonnable sauf le dimanche. Quelques super paquebots ( 2 ou 3 vus ) dont un par la fenêtre de l'appartement (3ème étage quand même). Bizarre de voir passer ce truc derrière les maisons du quartier avec des gens qui font coucou depuis le dernier pont du bateau. J'aimerais y retourner pour flâner un peu plus et vivre un peu plus à la vénitienne. Belle journée 

    3
    Dimanche 30 Avril à 22:55

    Quelle délicieuse évasion Laurent... Tes photos sont sublimes et je me suis revue un instant dans cette condole fleurie... Bises

      • Lundi 1er Mai à 14:57

        Venise possède ce pouvoir d'ancrer en nous des images sûrement indélébiles et c'est tant mieux parce que c'est beau jusque dans le détail. Une orgie artistique à laisser décanter tranquillement. Belle journée

    4
    Lundi 1er Mai à 20:36
    Je vois qu'il n'y a pas que des ponts à Venise !
      • Lundi 1er Mai à 20:49

        Si, si, il y en avait mais je les ai rayés des images. Ca suffit en vrai quand il faut transporter les valises. C'est une ville, mine de rien où l'on entretient sa condition physique en permanence. Mieux que les steps, visitez Venise ! Belle soirée

    5
    Mardi 9 Mai à 14:46

    Whaou la dolce vita ! Je rêve d'y aller dans une autre vie en Orient Express ! Ce serait le top ! Mais déjà tout comme vous c'est pô si mal !! Connaissez-vous la délicieuse série écrite par Juliette Benzoni dont le héros est un prince antiquaire vénitien ? Pour juste faire durer le plaisir.Et merci à vous pour ce superbe reportage. Bizzzzh.

      • Mercredi 10 Mai à 20:41

        Je ne connais pas cette auteure mais pourquoi pas. Venise est comme d"autres lieux, de ceux qui ne sombrent jamais vraiment dans l'oubli de nos cerveaux sans cesse sollicités par le flot continu des images et des informations dont les médias nous abreuvent en continu.   Belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :