• Quand vient la fin de l'été...

     

    ... sur le sable ? Non pas encore parce que les seaux et les pelles, même s'ls ne sortent plus que le week end, sont toujours là, profitant du soleil gaillard pour continuer à faner tranquillement leurs plastiques autrefois rutilants. 

    Par contre, dans le jardin, ça patine plutôt fort. On ne remonte plus avec la même allégresse une pente devenue trop savonneuse et l'automne sec a fait son entrée avec quelques longueurs d'avance. Rien d'inhabituel ici puisque septembre est le mois le plus sec de l'année et qu'il accélère la fanaison chaque fois qu'il se met en ordre de marche. Dont acte.

    Seul léger problème. Nous n'avons pas trouvé encore la parade adéquate à cet état de fait et le jardin est un peu moche, plutôt moche serait plus près de la vérité d'ailleurs. Va falloir se creuser la cervelle pour soit apporter une irrigation suffisante ( pas évident en ces temps de pénurie ) soit adapter toujours plus les plantations au climat ambiant. nous avons commencé à expérimenter mais c'est forcément un peu long. A suivre donc. 

    David contre Goliath 

     

    Renversant, n'est-il pas ? 

    Et puis, et puis.... Ne modifiez pas les réglages de votre écran, ces images sont réellement en noir et blanc. 

     

    Une des rares vues acceptables du jardin. L'arbre tout nu à l'arrière plan est un cerisier. Très vilains chez nous en fin d'été les Prunus en général. La faute à des racines trop superficielles. Même constat d'ailleurs pour les bouleaux qui ne passent quasiment jamais par la case couleurs d'automne. Dommage ! 

     Les persicaires, c'est du costaud même si on atteint là leurs limites. Sedums sans soucis. 

    Liquidambar défaitiste. Doit se reprendre en main. On compte sur lui.  

                                                                  

     Fougères et bégonias en tête des satisfactions du moment C'est déjà ça !

    Au moins, pour le poivre, la quantité est là. Y'a quand même des choses qui fonctionnent bien et on s'en contente. 

    L'éternelle histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Le second est plus réjouissant me semble-t-il et je le lève à notre santé. 

     

    PASSEZ UNE BELLE SEMAINE !


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Septembre à 21:56

    Tu ne serais as un petit peu exigeant? Je trouve ton  coin de jardin sublime; comme toujours! je suis sûre que le reste est  bien!

    Etonnant que ton cerisier perde ses feuilles comme ça. Il est peut-être jeune? Tu n'as pas une terre argileuse comme nous tous en région parisienne?

    ce bégonia est très original, j'aime beaucoup! Et ta fougère superbe, tu connais son petit nom?

    J'ai savouré chaque photo comme toujours, merci!

    Bises et bon dimanche!

      • Dimanche 16 Septembre à 19:31

        Je déploie des trésors d'imagination pour cacher la misère ambiante ce qui permet de sauver les apparences mais, crois-moi, ça manque vraiment de tenue. Terre argileuse oui mais pas d'eau quasiment depuis un gros mois et demi. Le peu d'eau disponible a été pompé par les plantes qui se rabattent sur les miettes que la rosée apporte. C'est comme ça tous les ans et tous les cerisiers dans le coin suivent la même règle. Comme ce n'est pas la première fois et que ce ne sera pas la dernière , pas d'affolement. Le Begonia Grandis est rustique même plus au nord et facile à vivre de surcroît. La fougère est une Dicksonia Antartica et celle d'à côté une Cyathea Australis. Peut-être un peu frileuses pour ta région. sauf en pot of course. Belle soirée 

    2
    Dimanche 16 Septembre à 23:14

    Aaaah mais quel photographe tu fais, voilà que je radote j'suis sûre de te l'avoir déjà dit mais que veux - tu,  tes deux premières photos sont complètement renversantes de beauté, comment veux-tu que les nôtres souffrent la comparaison ! Celles en noir et blancs vraiment juste tellement sublimes j'adore, les couleurs à côté en paraissent bien pâles, un vrai paradoxe. Sur la dernière photo sont-ce les baies d'un poivrier de Sichuan ? J'ai très envie d'en planter un. Et ta fougère wouah, l'arbre au-dessus a l'air magnifique est-ce un magnolia ? On en est tous là à cogiter pour trouver des solutions à cette sécheresse qui semble bien s'installer, un peu anxiogène quand même, nos hydrangeas commencent vraiment à faire la tronche et l'un n'a même pas fleuri du tout. Une belle semaine.

      • Mercredi 19 Septembre à 14:44

        La photographie c'est juste une question de point de vue. Je pense que tes photos pour autant qu'elles t'aient procurées un brin de plaisir à la prise de vue et sur l'écran ne doivent pas souffrir d'une quelconque comparaison. Le noir et blanc, ça ne marche pas toujours et j'élimine un paquet d'images qui par ailleurs me satisferaient tout à fait. La faute à une surabondance, une orgie d'images sur internet qui nous font oublier l'essentiel bien souvent, à savoir restituer une émotion ressentie à la prise de vue. J'aime la spontanéité des images sur d'autres blogs considérant que je suis incapable de produire ce genre de chose. J'essaie souvent mais le résultat est souvent bien peu folichon. Tant pis, je persévère. Qui sait ? Un jour peut-être.... Poivrier du Sichuan oui. Arbre sans soucis chez nous et grosse production pour l'année en cuisine. Et encore, je suis loin de tout récolter. Ça pique ! Le magnolia de la fougère est un arbre mature au regard d'autres plantations puisqu'il accuse une petite quarantaine d'années. Pour l'eau, on réfléchit et on gère la pénurie au mieux. belle journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :