• Touche "Pause"

    Touche "Pause"

    La première tempête de l'année a, pour remettre les choses dans le bon sens, sonné le glas pour bon nombre de végétaux en sursis. Sursis généreusement accordé par les dieux du ciel en panne d'inspiration avec un Éole aux abonnés absents.

    Si on attendra encore un peu pour presser la touche "Pause" mettant ainsi le jardin en mode repos, il semble pratiquement acquis que la rallonge accordée touche à sa fin. En attendant de pouvoir enfin contempler la pluie bien à l'abri au coin du feu, et en cherchant bien, on trouve encore ça et là, de quoi rédiger un article. Pas le Pulitzer, loin s'en faut mais des miettes éparses qui nous retiennent, pour un temps encore, au jardin .

     

      Touche "Pause"     Touche "Pause"

     

     Des Acer qui font ce qu'ils peuvent pour retenir l'automne. Fuchsia Magellanica Genii, seule lanterne encore en  service dans  le jardin. Une tentative modeste et courageuse. Hats off !

     

      Touche "Pause"    Touche "Pause"

      Aeonium arboreum schwarzkopf en pleine forme, Crassula prête à fleurir. Aïe, va falloir prier pour que le gel fasse un                détour. Comment ? Une protection. Oui, c'est à envisager mais quid de la floraison ? Va falloir organiser un                                 brainstorming. First, find a brain and then...

     

       Touche "Pause"

     

    Ben oui, c'est tristounet. Les annuelles ont définitivement déserté la place. L'occasion de procéder à quelques ajustements pour le fond permanent. Déplacements, ajouts et repentirs. Bilan d'une première année avec des couleurs à confirmer et des textures à affirmer ou à redéfinir. Le laurier tin sur la droite sera une des recrues de la prochaine saison. Fusion acquisition pratiquement finalisée, y'a plus qu'à sortir la bêche.  

     

       Touche "Pause"   Touche "Pause"

    Le figuier en cure rajeunissement drastique. La partie canal historique a trop souffert des tempêtes passées et était devenue peu esthétique et mal équilibrée. Pas d'affolement, les jeunes de l'année ont déjà pris le relais.

    Un cardon du SOL qui s'installe petit à petit. Chi va piano va sano e va lontano.

     

        Touche "Pause"

     

        Finalement, ce sont les potées qui tirent le mieux leur épingle du jeu. Toujours pimpantes.

     

      Touche "Pause"    Touche "Pause"

     

       Derniers feux de la rampe. Sedums et Euphorbe.                   Nénuphar reconverti en famille d'accueil pour feuille de                                                                                                                                platane en goguette.

        Touche "Pause"

     

    Joindre l'utile à l'agréable. Si, comme moi, vous possédez un brave matou qui passe le plus clair de son temps à folâtrer dans le jardin et ses environs, sachez, par une observation attentive et pertinente, profiter de ses aptitudes naturelles afin de rentabiliser au mieux sa présence. Je m'explique.

    En ces temps de fortes précipitations, le bassin semble manifester quelques velléités de débordement ce qui est, ma foi, dans l'ordre des choses. C'est ici que votre capacité entrepreneuriale va se manifester de façon brillante.

    Engagez votre chat et confiez-lui la tâche suivante : laper le trop plein d'eau jusqu'à un retour à l'équilibre dont vous définirez le niveau par contrat. Pensez aussi à vider régulièrement la bestiole afin de garantir un fonctionnement optimal et évitez l'essorage brutal qui risquerait d'endommager de façon irréversible les parties de votre corps imprudemment laissées à portée de griffes. 

    Bon, je dois avouer que notre Cornelius n'a pas daigné jeter ne serait-ce qu'un œil sur un contrat pourtant juteux. L'ingratitude des bêtes...

    Sur cette lamentable tentative, je vous souhaite  

     

    UNE TRÈS PAISIBLE SEMAINE .

      


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:16

    A n'en pas douter le jardin se meurt doucement avec le froid qui débarque, c'est vrai qu'il était annoncé et là il arrive ventre à terre avec larmes et bagages chargés de vent et de froid, humm, la météo va s'améliorer dès la fin de semaine, l'hiver fait une percée mais vaine tentative il va déjà partir avant peut être de revenir...

    Cornélius n'aime probablement pas l'eau, comme tous les chats... un jour quelqu'un m'a dit, qu'ont les chats et les hommes en commun ? ma première réponse fut "j'sais pas" ... c'était tout simplement l'aspirateur... peut être que tu aurais pu lui montrer ce bruyant personnage, ils auraient pu convenir d'un arrangement ensemble auquel cas tu aurais fait un profit non négligeable ;-)

    Chez moi aussi les fushias semblent vouloir fleurir encore et pour le moment ils sont à l'abri sous la pergola, bientôt ils seront taillés courts et remisés au grenier où la fraicheur les gardera à l'abri des frimas hivernaux avant une renaissance printanière.

    Dans ces moments troublés, gardons l'oeil pour découvrir au jardin les quelques fleurettes qui pourraient nous surprendre

    Belle semaine 

     

     

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 20:07

        Ici, les Fuchsias restent dehors et par la force des choses doivent être taillés au printemps pour supprimer ce qui a gelé. Si l'hiver est doux, la plante n'en n'est que plus belle cette année-là mais ça ne marche pas à tous les coups. 

         

    2
    bernadette
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:30

    comme d'hab superbe texte accompagnant les photos...  A noter que la présence d'un chat auprès d'un bassin devrait peut être aider à faire peur aux hérons visitant régulièrement les bassins des uns et autres... 

    Bonne relaxe hivernale... A bientôt.. 

     

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 19:58

        J'ai bien peur que Cornelius ne fasse pas bien peur au héron qui visite régulièrement les parages. La preuve, il revient. Il me reste tout l'hiver pour peindre les poissons couleur vert d'eau.

    3
    Lundi 23 Novembre 2015 à 08:17

    Tristounet un peu...Mais c'est la période des rêves qui commence, celle où l'on voit son jardin autrement (mieux bien sûr, en mode exubérance !) au chaud, avec de beaux livres de jardinage, des catalogues, des bons de commandes...

    Tes photos sont bien jolies même si le jardin s'endort...

    Je vais devoir commencer à rentrer mes gélives...

    Doux rêves et belle journée !

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 20:09

        En parlant de gélives, je vais devoir couvrir les sauges et les bégonias. Une coupe de fougères en forêt s'impose. 

    4
    Lundi 23 Novembre 2015 à 09:13

    Ce billet est un régal, tant pour ses photos qui émoustillent ma curiosité que pour le texte qui me fait franchement rire. J'espère que la pause ne s'appliquera qu'au jardin et pas au blog.

    *une douce semaine*

    Cécile

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 20:01

        Le blog ne s'arrêtera pas mais risque d'être un peu moins alimenté. Ça dépendra de ce que je trouve à dire d’intéressant. Je n'ai pas la faculté d'Isabelle à me renouveler constamment alors...

    5
    Lundi 23 Novembre 2015 à 11:59

    j'ai passé le même contrat avec mes chats... mais il semblerait qu'ils aient ajouté des clauses ... une histoire de croquettes quotidienne :p

    Bonne journée

    Lyide

    6
    Lundi 23 Novembre 2015 à 18:17

    Je ne trouve pas ce massif tristounet. Il est encore beau mais pas très coloré. Tu ne rentres pas ton aeonium et ton crassula ? Ici en Champagne c'est une obligation.

    Bonne pause hivernale.

    Judith

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 20:04

        Les rentrer ? Non mais les protéger peut-être. Le Crassula qui est là depuis longtemps grille bien un peu chaque hiver mais il repart gaillardement le printemps venu. Cette année, je vais profiter de la protection à apporter aux aeoniums pour lui offrir un cache-nez. 

    7
    béatrice
    Lundi 23 Novembre 2015 à 21:10

    C'est toujours un délice de te lire, toujours beaucoup d'humour.... et les photos très jolies.

    Bonne soirée!

     

    8
    Mardi 24 Novembre 2015 à 22:13

    Billet sympa qui nous tient en haleine sur le sort de ce cher Cornélius ! Je lui présenterais bien ma Sidonie qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau... Bonne soirée Laurent.

    9
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 16:30

    J'ai bien aimé Cornelius en train de t'aider à vider le bassin. Moi les miens ils se sont essyé au patin sur glace mais... ce qui était prévisible est arrivé. Depuis ils se méfient comme de la peste de la mare aux canards et lorsque la chienne s'y baigne avec plaisir la regardent d'un air commiséreux de chats qui en savent plus long. Mais il est vrai que nos félins domestiques ont un regard sur leur environnement qui est époustouflant.

    Bises d'un sud froid et même glacial.

    Sabina

    10
    maryse h
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 20:01

    De belles photos pour clôturer l'automne.Un texte plein d'humour comme tu sais si bien le faire. A chacun son Pulitzer et les miettes me suffisent amplement.Le vent a fait tomber toutes les feuilles ou presque.Les viburnums résistent encore mais pour peu de temps.Pour nous , pas de pause pour le moment C'est le temps de l'éclaircissage et des nouveaux projets.La fraicheur permet de s'y mettre.Bon, un peu plus de soleil ne ferait pas de mal non plus.Bonne soirée

    11
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 19:47
    Catherine D

    Ce n'est qu'un au revoir, quelle nostalgie !
    J'adore l'image du chat qui lape.
    On trouve toujours des idées pour alimenter un blog, allons haut les coeurs !

    12
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 22:13

    Non, non. Pas en pause. Pas encore. Avant d'appuyer sur le bouton, il me reste bien quelques bricoles à partager. Et puis, la nostalgie, c'est pas trop mon truc. Trop... nostalgique.

    Merci à toutes de votre passage.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :