• Juin, en été

    Juin, en été

    Ce mois de juin bien pourvu en obligations de toutes sortes ne nous laisse que peu de temps à accorder au jardin hormis celui de la tonte... et encore. Les dernières plantations avant les chaleurs ont été réalisées dans les fenêtres météo et emploi du temps qui le permettaient. Malgré tout, le jardin ne semble pas nous en vouloir et nous gratifie même de jolies floraisons et de pousses prometteuses. Allons-y voir de plus près.

        titre  titre

     

    Près de la clôture du ruisseau, nous avions une longue bande de terre humide dont nous ne savions trop que faire. Après une tentative infructueuse avec des sachets "Graines des champs" qui nous ont offert des plantules clairsemées et peu glorieuses, nous avons opté pour une allée d'Hydrangea bien plus satisfaisante. Nous leur avons adjoint des astilbes ( Une pépinière bretonne présente à St Jean de Beauregard en commercialise de très jolis. Pépinière des Korrigans sous toute réserve ), des hémérocalles, des ligulaires. Les couvre-sol sont d'origine: lamium, fraise des bois, saxifrage ainsi que ... persicaire, liseron et renoncule qui sont arrivées là sans crier gare. Ces dernières font donc l'objet d'un arrachage régulier ( ou plutôt qui devrait l'être ) afin qu'elles ne prennent pas le dessus sur les autres plantations. L'hydrangea survitaminé ( plusieurs pieds en fait ) aux boules bleu cobalt dissimule parfaitement le forage du bas de jardin. Seul inconvénient : difficile de couper les boules fanées à cause de son embonpoint.  

       titre  titre 

    Hémérocalle déjà présente dans le jardin à notre arrivée. De jolies fleurs mais l'endroit doit être un peu sec pour elle parce que les premières grosses chaleurs la font vite rendre les armes. Il faut dire que la concurrence en matière de pompage racinaire est rude aux alentours. 

    Le chartreux est un très bon chasseur. Non content de traquer souris, lézard ( dommage ) ou autre musaraigne, il débusque aussi, à notre grande surprise, les taupes. Celle-ci a servi de hochet pendant un petit moment parce c'est une bestiole coriace et puis notre matou, trop bien nourri sans doute, a laissé tomber l'affaire et j'ai pu emmener l'infortunée perceuse de tunnel ( encore bien vivante, je vous rassure ) dans la forêt pour qu'elle y poursuive ses activités souterraines loin des griffes de notre Tartarin. Celui-ci a d'ailleurs, depuis lors, jeté son dévolu sur un gros crapaud pustuleux à souhait qui semble l'impressionner un peu.

        titre

     

    Bon d'accord, c'est plutôt vertical d'habitude mais ça reste joli, même comme ça. Seul bémol, pour l'apprécier dans cette configuration, le port de tête requis n'assure pas une marche exempte de problèmes ( collision, chute, ... ).

        titre  titre

    Les roses continuent leur parade et les hostas commencent à déployer leurs hampes florales. Cadrage un peu serré, c'est vrai, mais les baveux profitent lâchement de la moindre ondée pour tenter une percée. Sur un site marchand, j'avais lu " Résiste aux limaces et autres escargots" , commentaire un peu hasardeux auquel je pourrais apporter un démenti navré. Bref, les baveux aiment tous nos hostas et ce, sans aucun ostracisme. Dommage ! 

        titre  titre

     

    Depuis la terrasse, le spectacle évolue semaine après semaine et on en oublierait presque de mâcher. 

        titre  titre

     

    Incrediball, c'est le nom de cet hydrangea qui rend les mêmes services qu'Annabelle à un détail près, les tiges ne ploient pas sous la charge de boules surdimensionnées. En tout cas, pas pour l'instant, et je ne manquerai pas de vous faire part de tout manquement au cahier des charges établi ci-dessus. Il parait frêle mais tient bien au vent. Vérification effectuée la semaine dernière et crash test réussi haut la main dans des conditions dantesques, enfin un tout petit peu dantesques. Bon, pas loin. Ce bon géant est commercialisé chez nous, dans les Landes, par PCSDL, une pépinière spécialisée, entre autre dans les hydrangea. C'est d'ailleurs le moment idéal pour leur rendre visite si vous souhaitez trouver votre bonheur parmi leur large gamme d'hydrangea en pleine floraison à cette période.  

    Un tube à couvercle, c'est ça le sarracenia. Une plante sympathique, très graphique et pas compliquée à vivre. Offre un peu de verticalité au bassin. Existe en plusieurs coloris. 

        titre

     

    Ogive en cours de fermeture automatique pour cause de crépuscule. Ouvert 7 jours sur 7 si la météo le permet. Finalement, notre pensionnaire va rester ici pour un bail renouvelable sans conditions. Merci à belle-maman pour sa générosité. Ben oui, parce que les sarracenia, c'est aussi elle. 

        titre

     

    Le massif du premier plan a été planté ce printemps et il a bonne mine malgré une amplitude encore modeste. Derrière lui, le céanothe fête son premier anniversaire en nous gratifiant d'une floraison d'un joli bleu lavande depuis quelques semaines déjà. Notre Cornelius ne semble pas vraiment subjugué par toute cette opulence florale. Ses centres d’intérêt doivent être ailleurs.

    Bonne semaine à toutes et à tous et...

    METTEZ-VOUS AU VERT. 


  • Commentaires

    1
    lina
    Dimanche 21 Juin 2015 à 08:57

    Votre jardin est très agréable. Bravo pour toutes ces réalisations. 

     

     

    2
    Caroline Jardindespi
    Dimanche 21 Juin 2015 à 09:29

    Belle promenade. Bon dimanche

    3
    béatrice m
    Dimanche 21 Juin 2015 à 09:44

    Merci pour cette jolie balade dans ton joli jardin, c'était bien agréable!

    Bon dimanche

    4
    Dimanche 21 Juin 2015 à 10:31

    que de profusion et d'élégance dans ce jardin magnifique que le vôtre, on en oublierait presque de cliquer sur la souris pour garder un peu de la fraicheur du lieu mais c'est impossible ;-)


    Le chartreux, un très beau chat tendre et très affectueux, une perle


    ça me fait penser qu'il faut que je retente le semis de nénuphar, je m'y colle aujourd'hui sans faute


    @ bientôt

    5
    Dimanche 21 Juin 2015 à 17:29

    Merci à toutes de votre passage. Aujourd'hui, c'est repos et nous profitons, pour une fois, du jardin au lieu d'y travailler. Nous nous sentirions presque coupables !

    Christine, c'est vrai que le chartreux est un bon chat affectueux et plutôt facile à vivre. Pour les nénuphars, il faudra me dire comment tu fais.

    Bonne fin d'après midi à toutes 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Lundi 22 Juin 2015 à 16:22

    Hydrangea qui pousse en pot chez nous : fifille en a voulu un avant d'aller voir l'herbe verte des antipodes (pour que je ne m'ennuie pas ?!). Mais que j'admire chez vous grandeur nature : un plaisir.

    Nous avons les mêmes matous et je confirme, ils attrapent tout ce qui est à portée de leurs griffes; chez nous pas de taupes mais des serpents qu'ils m'ont rentré dans la maison, vipère et couleuvre. Heureusement déjà trépassées, mais j'aime pas trop le côté "je bouffe tout et n'importe quoi" et ce malgré des quantité phénoménales de croquettes; En ce moment le dessert c'est cigales à hautes doses et du coup ils sont en mode gravure de mode ( ils font concurrence aux mannequins côté minceur). Par contre les canapés, lits et autres genoux sont les bienvenus pour la digestion : un vie de chat quoi !

    Bises a vous et essayez de profiter

    7
    Mardi 23 Juin 2015 à 21:24

    Pas de serpents pour l'instant ici. Il y a bien une couleuvre mais très timide ce qui la rend pratiquement invisible. Même silhouette affinée avec les lézards. Nous essayons de les sauver quand c'est possible. Ils sont bien utiles au jardin, notamment contre les moustiques. Les hydrangea sont un des luxes que nous permettent la terre et le climat de la région. Par contre, pour les rosiers, nous n'avons pas encore trouvé le bon équilibre. 

    Merci de ton passage et belle soirée

     

    8
    Mardi 23 Juin 2015 à 21:39

    Pauvre 'tite taupe!'...

    Magnifiques photos! J'aime beaucoup les scènes pleines de fraîcheur de votre jardin! Les hydrangea sont superbes! 

     

    9
    Mercredi 24 Juin 2015 à 22:55

    Pas de souci. La taupe est partie refaire sa vie en forêt et elle était encore pleine de vigueur après un début de journée plutôt mouvementé.

    Jusqu'à présent, les hydrangea ont profité d'une météo clémente mais les chaleurs arrivent et ils devront comme à l'accoutumée composer avec. Ça se passe en général assez bien mais il faut toujours anticiper un possible coup de chaud.

    Belle soirée et merci de votre passage 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :