• Dans le rétroviseur (1)

    Dans le rétroviseur (1)

    Sur son blog, Lydie a publié une rétrospective de l'année 2015 au jardin en 12 photos. C'est ici. Trouvant l'idée à mon goût, j'ai donc décidé de copier sur elle de façon éhontée. Je sais, tout cela n'est pas joli, joli. Cependant, pris de remords ou plus sûrement incapable d'être aussi sélectif, j'ai cédé à la facilité en sélectionnant 24 photos. 

     

      Dans le rétroviseur   Dans le rétroviseur

    JANVIER 

    Débuts de ce blog. On cafouille, on bidouille, on cherche sans trouver, on efface sans crier gare, on publie dans des rubriques introuvables. Bref, on apprend.                                                                                                                                                                       Les camellias d'hiver sont là, toujours fidèles au rendez-vous et ça éclaire ce mois un peu tristounet. Le ruisseau est en mode gros bouillons et les berges sont un peu molles. Le ciel est généreux et il en remet une couche dès que le soleil fait mine de vouloir s'installer.                                                                                                                                                                                                 Le mois du SOL aussi, plein de paquets à préparer et plein de lettres à recevoir. Ça, c'est plutôt plaisant, non ?

     

    Dans le rétroviseur (1)   Dans le rétroviseur (1)

    FÉVRIER

    La mer l'hiver, c'est la plage pour nous tout seuls. Bien couverts et prêts à endurer les grains qui ne manquent pas de se succéder à bon rythme, c'est un spectacle dont on ne se lasse pas. Là où l'argent et le plomb se substituent à l'eau et au ciel. 

    La fleur de l'hiver. irrésistible. Une quête frénétique pour trouver le coloris, la forme ou les motifs qu'on ne possède pas encore. Pas trop raisonnable mais faut-il l'être ? 

     

    Dans le rétroviseur (1)  Dans le rétroviseur (1)

    MARS

    L'hirondelle ne fait peut-être pas le printemps, la primevère si. Le coup d'envoi de la saison et un festival de tons pastel aux quatre coins du jardin. Elle se ressème à sa guise et offre une bonne excuse pour ne pas commencer à tondre.                                                                                                                                                                                                                                                 Chaenomeles japonica ou cognassier du Japon si vous débutez en latin. C'est rouge et même le gris du ciel se rend bien compte que ses jours sont comptés. La couleur est de retour et pas discrètement en fait.

     

     Dans le rétroviseur (1)  Dans le rétroviseur (1)

     AVRIL

    Pivoine arbustive chinoise au nom imprononçable but who cares ? Une comète sous nos latitudes mais rater sa floraison ne serait pas raisonnable. Pas raisonnable du tout.                                                                                                                                           Le cerisier a fleuri d'un coup, d'un seul. Un dimanche matin, si j'ai bonne mémoire, et nous rentrions de Saint Jean de Beauregard. Pendant la nuit, quelqu'un avait accroché les fleurs une à une. Un boulot de fou pour un résultat époustouflant.

     

    Dans le rétroviseur (1)   Dans le rétroviseur (1)

    MAI

    Les feuilles sont aux arbres et le gazon enfin l'herbe, est tondue. Le soleil monte déjà haut dans le ciel et les tenues légères sont sorties des placards.                                                                                                                                                                             Notre première belle floraison de grimpants. Pourtant, ici les rosiers, c'est pas gagné. Alors, on savoure.

     

      Dans le rétroviseur (1)    

                        Dans le rétroviseur (1)

    JUIN

    Le nouveau massif se remplit doucement et les jardiniers guettent ses progrès ... quotidiennement. Des fois qu'ils auraient loupé un truc !                                                                                                                                                                                                   Une hémérocalle. Ben oui parce qu'ici, comme les pivoines arbustives ou les tulipes, il faut être attentif pour ne pas les louper. Éphémère mais jolie. 

                                                        Et demain ...          LA SUITE.

     

     

         

                             

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Décembre 2015 à 21:22

    vivement la suite ;-)

    2
    Nathalie
    Mercredi 30 Décembre 2015 à 10:09

    Si agréable de te suivre dans ce retour en arrière! La suite est attendue avec impatience.

      • Mercredi 30 Décembre 2015 à 18:21

        La suite sera-t-elle à la hauteur ? 

    3
    Mercredi 30 Décembre 2015 à 14:09

    Des photos plus belles les unes que les autres. J'en profite pour découvrir un peu plus ton blog. J'aime beaucoup. Belle journée

      • Mercredi 30 Décembre 2015 à 18:26

        J'ai découvert ton jardin grâce au reportage de David et je te félicite pour la constance avec laquelle tu construis jour après jour un joli jardin de ville. Il y a tant de petits jardins en France qui sont tristes et ennuyeux. Le tien est une bouffée de bonne humeur et d'oxygène.

        Belle soirée  

    4
    Mercredi 30 Décembre 2015 à 18:05

    Très très jolie rétrospective qui me permets (j'ai pris votre train en marche) de raccrocher les wagons. Votre jardin a l'air fantastique : je suis impatiente de découvrir la suite!!!

    *une douce fin d'année*

    Cécile

      • Mercredi 30 Décembre 2015 à 18:20

        Non fantastique pas vraiment. C'est un jeune jardin avec quelques arbres et quelques arbustes bien établis mais le reste est à inventer. Les gros plans sont un peu flatteurs. Ceci étant, nous y sommes très heureux et le temps qui passe aidera à en continuer la construction. Belle soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :