• Assis sur la terrasse...

     

    Assis sur la terrasse...

     

    Assis sur la terrasse...

     

     ..., je goûte un peu de ce repos qui succède à la journée de travail. La bouilloire usagée qui me tient lieu de cerveau à cet instant n'a pas encore jugé utile de me décharger totalement du fardeau conséquent des indispensables "nécessités du service". Pourtant, et sans que je ne fasse rien pour accélérer le mouvement,  elles se diluent peu à peu dans les méandres inconstants de mon esprit vagabond. Elles finissent d'ailleurs par complètement disparaître sans que la moindre culpabilité ne vienne troubler la quiétude nouvellement acquise. Le soleil traverse les pétales de papier vitrail de ce grenadier et c'est bien là tout ce qui accapare mes pensées du moment. 

    J'ai appuyé sur PAUSE et me suis assis dans l'un de ces fauteuils au cordage de nylon fin semblable à ceux qui sévissaient au temps de mon enfance. Dans mon souvenir, le gringalet que j'étais appréciait assez peu ce genre de fauteuil. 

    Aujourd'hui, ça va. J'ai pris du poids et je trouve ces trucs assez confortables pour m'y poser un moment. Les courses au bout du monde de l'enfance ne sont plus d'actualité ce qui me laisse quelque loisir pour y poser mon auguste séant( Le séant est toujours auguste mais ne me demandez pas pourquoi! D'ailleurs je ne connais aucun Auguste qui pourrait me renseigner.) sans avoir l'impression de manquer l'immanquable. 

     

    Assis sur la terrasse...

    C'est marrant ces fleurs de santoline. D'abord, ce sont de petits boutons bien ronds puis les ronds se mettent à bouillonner sur les bords qui en deviennent tout ébouriffés. L'art de la gonflette autonome c'est bien mais ça manque un peu de la netteté initiale. Quand on voit le fouillis alentour, pas besoin d'en rajouter. Ou alors, ou alors, c'est fait exprès ! J'aurais dû m'en douter ! Quel naïf !   

    Assis sur la terrasse...

     

    Assis sur la terrasse...

     Dans le jardin, cette plante dont j'ai oublié le nom est une invasive sans scrupules. Il parait que, dans certaines régions, des pépiniéristes en vendent. Assez élégante mais à vouloir être trop présente et partout, elle en devient vaguement crispante. Une éradication féroce a bien lieu chaque année mais le jardinier doit bien reconnaître sa défaite à chaque retour du printemps. Ça ne marche pas !

    Assis sur la terrasse...

     Chevelue, hirsute, légère ou ondulante. Stipa tenuifolia se contente de peu pourvu qu'elle ne baigne pas dans une humidité trop présente. Elle ne se ressème jamais là où on l'attend. Pas une plante pour les jardins au garde-à-vous. Définitivement pas.

    Assis sur la terrasse...

    Rose sur gris ça attire le regard. Forcément. Là où les autres se ménagent,  Anisodontea met un point d'honneur à toujours proposer de nouvelles fleurs.  Possible burn out en vue ? On ne dirait pas en tout cas.  

                 Assis sur la terrasse...     Assis sur la terrasse...

    Le fond gris a un nom . Feijoa. Des fruits verts au goût de médicament dont je ne raffole pas. Il parait que ça se vend..?  Les gros pétales charnus des fleurs ont un léger goût sucré. Garde manger des oiseaux du jardin qui viennent y farfouiller en continu à la saison qui va bien. Maintenant en fait. 

    Assis sur la terrasse...

    Ça, c'est quand j'arrête de faire la revue de détail. Même fouillis mais en plus large. 

     

    Pour les étourdis ( J'en suis ! ), ça commence demain. Déjà ?

     

    Été 2019 (Hémisphère nord).

    Début:

                                                                  vendredi 21 juin

    Fin:

                                                               lundi 23 septembre

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Elmo
    Jeudi 20 Juin à 20:49

    Magnifique ta dernière photo, un fouillis bien esthétique j'aime beaucoup. Bonne soirée

      • Vendredi 21 Juin à 19:21

        Merci pour la photo. En fait, elle est composée de deux plans bien distincts que le photographe a su par un subterfuge de focale ( malhonnête ) ne fondre qu'en un seul, donnant ainsi l'illusion d'un continuum qui n'est en fait qu'artificiel. Pour autant, assis, c'est ce que l'on voit réellement et ce fouillis me plait aussi beaucoup. Belle soirée

    2
    marielo
    Jeudi 20 Juin à 21:15

    J'ai vraiment l'impression de me répéter, mais QUEL REGAL, VOS PHOTOS!!!!

      • Vendredi 21 Juin à 19:28

        Merci pour le compliment ! Je pense quand même que chacun d'entre nous, avec sa sensibilité propre, est capable de produire le même type de cliché. L'appareil ne faisant pas tout ( Un smartphone peut suffire. ) , il faut juste se demander ce que l'on apprécie dans une scène au point d'avoir envie de la partager et se focaliser dessus en faisant plusieurs essais de cadrage et de points de vue. En général, on obtient bien au moins une prise de vue qui retranscrit  correctement ce qui nous a procuré une émotion petite ou grande. Belle soirée

    3
    Vendredi 21 Juin à 07:49
    Et bien le cerveau se dilue dans les méandres de ces lignes...J aime bcp cet article...attention je vais devenir une inconditionnelle...Cela dit devenir dangereux
    ;)
      • Vendredi 21 Juin à 19:39

        Aïe ! L'accoutumance à un blog ! Un phénomène récent directement lié aux nouvelles technologies. Une pente bien savonneuse d'autant plus que les études d'impact traitant de la nocivité de ce type d'écrits ne sont pas encore légion et qu'elles ne proposent guère de solutions efficaces de sevrage. Je peux tenter la production à dose homéopathique mais sera-ce suffisant ? Me voilà bien embêté... Belle soirée quand même !

    4
    Jeudi 27 Juin à 18:08

    Hello Laurent, je vois que j'ai du retard à combler, pas grave une fois de plus je vais me délecter de ta prose et de tes photos toujours si artistiques et qui me donnent moi aussi l'envie de photographier la divine santoline dont j'aime tellement justement ces petits boutons dont tu parles si bien. Merciiiii.

     

      • Dimanche 30 Juin à 17:52

        Pas trop de retard finalement, ma production étant pour le moins réduite ces temps-ci. Première fois en fait que cette santoline réussit à se mettre autant en avant. Printemps pluvieux ou autre raison, en tout cas, elle crève l'écran dans son secteur. belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :